RP animation les 10 ans Lemage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP animation les 10 ans Lemage

Message par lemage le Dim 30 Mar - 6:15

C’était il y a quelques mois presque deux année, une bataille qui allait précipité dans la tombe les principaux protagonistes de celle-ci. Le Bien et le Mal allaient à nouveau combattre l’un contre l’autre. Cette bataille déciderait du futur des Terres d’Argent mais celle-ci fut la plus meurtrière. Une énième guerre qui n’apportait que souffrances et destructions sur son passage. Nous rêvions d’un monde sans haines, sans douleurs, sans violences. Nous croyions que nous avions échoué mais c’était sans l’arrivée salvatrice de nos cinq sauveurs. Je vais vous conter cette histoire qui fut pour moi très importante lors de mon périple des Terres Argentées.

Tout commença sur les Terres Badukéennes, Etejena Sihus sortit des bas quartiers du port de Baduk. Arpentant les rues sombres, scandant des cris de ralliements à ses alliés de toujours et voulant de nouveaux disciples à sa cause. Bien sur il ne fut pas seul, Dunwich, son plus fidèle apprenti l’avait aidé à reprendre ses forces et comploté avec lui. Bientôt, ils s’en allèrent vers le lieu, après une longue chasse, où se jouerait le dernier combat. Le vainqueur ne pouvait n’être que lui, c’est ce qu’il croyait. Ainsi après avoir mobilisé ses troupes et lancé quelques cris tels que : « L’heure est venue, ce fous va subir ma colère. » ou encore « Nous devons détruire Athirias, son compagnon Likas et tous ses fidèles. » Il demanda à Dunwich de prendre la relève et préparé l’assaut contre eux. Dunwich resté en retrait jusque là, exécuta les ordres de son maître ainsi il distribua à chaque personnes croisant sa route un parchemin ; l’ordre d’assassinat d’Athirias. Ayant pris connaissance de cet ordre l’armée de l’ombre en sortit pour ce lancer à la poursuite de ce dernier.

Je voyageais sur Sato augmentant mon expérience de ces terres, en quête d’aventures, j’y ai rencontré, sur ma route, un autre voyageur en piteux état. Très vite, je me dirigeai vers lui pour l’aider et le soigner.
-Mon jeune ami que vous est-il arrivé ? Lui ai-je demandé.
-Et bien, je me suis retrouvé contre un ennemi. Celui-ci m’a attaqué par derrière, je n’ai pu me défendre. Fort heureusement pour moi, il m’a laissé pour mort ainsi grâce à un de mes sorts les plus puissants j’ai réussi à lui volé sa bourse et ce parchemin. Mais avant d’aller plus loin pouvez-vous me donner votre nom ?
Hésitant un instant mais ne décelant pas de menace dans l’immédiat au vue de son état, je décidais de le lui dire.
-Je me nomme Lemage, membre du clan Ad Vitam Aeternam. Et vous ? Lui ais-je répondu.
Je vis un bref sourire au coin de ses lèvres et j’attendis sa réponse avec un air interrogateur.
-Je suis content de trouvé un allié sur mon chemin. Je suis Skelerex, membre des Loups Sages mais trêve de civilité. L’heure est grave ! Ceci, il me montra le parchemin, est un ordre d’assassinat du Général Athirias, défenseur du bien de ces terres. Il faut réagir et au plus vite !
Je compris assez vite la situation et décida de rassembler les affaires de mon nouveau compagnon puis l’aida à se relever :
-Bien par où commencer d’après vous ?
- Je pense que le mieux est de commencer par Baduk et de demander de l’aide à tous les passants que l’ont rencontre tout en faisant attention aux rôdeurs du mal. Me répondit ce dernier.
-Alors allons-y. Lui ais-je dis.

Usant de ma magie, je nous fis transporter directement sur Baduk. À peine arrivé, nous avons ressentit, au plus profond de notre être, un appel à l’aide émanant directement de Likas. Celui-ci avait prédit le danger menaçant contre son ami mais incapable de se déplacé via la magie pour arriver au plus vite et l’aider, décida de faire confiance aux défenseurs et Mages d’Athirias. Contre la menace de l’armée de ses ennemis Etejena Sihus et Dunwich, il savait qu’il ne pourrait faire grand chose dans son état actuelle, c’était une question de minutes. Likas rassemblant ses pouvoirs magiques, pour parler à toutes les consciences qu’il trouva, s’adressa à tous d’une voix ferme et autoritaire :
-Moi, Likas ami du Général Athirias, vous ordonne de faire tous ce qui est en votre pouvoir pour aider et protéger ce dernier mais je ne puis le localisé. Vous allez devoir le chercher et le trouver avant les serviteurs du mal. Ne flanchez pas, ne fuyez pas, il aura besoin de vous tous, protecteur de ces Terres. Le danger approche ne sombrez pas dans le chaos et tenez bon jusqu’à mon arrivée. Nous triompherons et les anéantirons jusqu’au dernier si il le faut. Allez-y à présent !
À ces mots je répondis, suivit par Skelerex :
- Moi Lemage…
- Moi Skelerex…
Puis d’une seule et unique voit nous répondîmes ensemble :
-Avons entendu ton appel et promettons de défendre le général jusqu'à ce que notre dernier souffle nous quitte.

Nous recherchions le Général, nous pistions les traces de nos ennemis tels des chasseurs. Nous avions finis par le retrouvé mais il était déjà trop tard la guerre avait commencée. Les lames s’entrechoquèrent, des cris d’effrois résonnèrent, des vies se perdirent. Le temple de la vie s’était transformé en champ de batailles, très vite certains se demandèrent si il ne fallait pas le renommé le temps de la mort. Nous rejoignîmes les défenseurs du Général en grande hâte, nous devions le protéger lui qui à tant fait pour nous et ces Terres dans le passé. Je portais un équipement standard, un casque et une armure néanmoins j’ai décidé de ne pas prendre de bouclier et privilégié une épée en plus de mon bâton. Choix judicieux car j’allais devoir combattre des guerriers au corps à corps. Ainsi mon premier adversaire fut un de mes plus grands rivaux, Zend, celui-ci m’attaqua par la droite. Je me suis alors déporté vers la gauche pour l’évité, très réactif il alla me porté un coup fatale mais grâce à mon instinct de survie, je réussis à paré son coup avec mon épée. Faisant une roulade pour réapparaître derrière lui, je lui lançai un cône de froid pour immobilisé ses jambes puis je lui ai défait son épée. Ma lame à cinq centimètres de sa gorge, il ne me restait plus qu’à lui asséné le coup fatal mais je me refusais à le faire. C’est alors qu’Avatarius arriva en courant et un combat contre lui s’annonçait. Avec une rage folle, il arriva à me faire perdre l’équilibre, il avait pris l’avantage sur moi. Je sentais ma fin approché mais c’étais sans compter sur l’aide inattendue de mon compagnons de voyage. Skelerex m’avais permis de fuir le plus vite possible, je me suis retourné et c’est là que j’ai vu la plus terrible des choses ; Dunwich avait porté un coup d’épée dans le cœur du Général.

Je vis Dunwich, fier de sa victoire, sonner la retraite, c’était la meilleure décision à prendre. À quoi ça sert de combattre des personnes ronger par les remords et empli de tristesse ; ce serait gâcher du temps précieux a préparé une attaque contre Likas. Nous étions là pleurant notre Général quand nous aperçûmes Likas arrivé. Il se fraya un passage vers le corps inerte de son ami, nous voulions tant le protégé mais nous avions échoué. Du moins c’est ce qu’on croyait jusqu’à ce que Likas, après nous avoir reproché ce qui était arrivé à Athirias, nous ordonnai d’aller chercher toutes les viandes de ces Terres. D’après lui, en les mélangeant ça permettrait de créé un breuvage afin de soigner les blessures et sauver son amis. Nous partîmes, avec un nouvel espoir, en quête de ces viandes. Nous y étions arrivés mais un évènement non prévu arriva. Likas ronger par les remords annonça qu’il lui manquait des écailles des princes dragons divins vénérables. J’étais abattu par cette nouvelle, je n’ai pu tenir ma promesse de protéger le Général jusqu’à mon dernier souffle. Plein de questions fusèrent dans ma tête. « Pourquoi ? Pourquoi lui qui à tant fait pour nous ? Pourquoi ne peut-on pas le sauver ? » Perdu dans mes pensées, j’ai sursauté quand Skelerex est venu tous prêt de moi et m’y enleva. Il s’adressa à moi :
-Tu ferais mieux d’écouté ce que nous dit Likas.
Il arborait un sourire forcé et rassurant. Ce qui était normal au vue de ce qu’il c’est passé. C’est alors que Likas prit la parole :
-Mes frères, mes sœurs, mes amis ! Avant de mourir notre Général à accomplit un miracle, quelque chose d’incroyable. Je vous laisse en jugez par vous-même.
Derrière lui se trouvait un homme, bien caché, de ce fait nous ne l’avions pas remarqué mais quand il s’approcha, nous étions tous stupéfait. C’était lui, celui qui fut roi de ces Terres Argentées. Des voix s’écrièrent, les guerriers attrapèrent leurs épées et frappèrent leurs boucliers avec. Et les centaines de personnes présentes chantèrent d’une seule et unique voix Yjan est de retour. Celui-ci prit à son tour la parole :
-Mes amis grâce à notre général je puis à nouveau fouler ces Terres qui me sont chères à mes yeux. Aujourd’hui je vous le dis, nous allons les exterminer une fois pour toute. Sus à l’ennemi !
La nouvelle du retour d’Yjan fit vite le tour de Baduk à Sato les gens entonnèrent le même chant. Celle-ci arriva aux oreilles d’Etejena Sihus et ce dernier eu des frissons parcourir son corps. Les pions sont tous présent ainsi la dernière bataille qui sauvera ou non ces Terres se déroulé à la cité de lumière à Baduk.

Le dernier acte allait se déroulé, Etejena Sihus dans sa colère destructrice lança trois monstres sur Baduk pour détruire la cité. Nous devions donc nous battre sur quatre fronts en même temps, détruire les trois monstres, protéger Yjan et Likas. L’idée de devoir tuer des personnes m’insupportait même si c’étais pour la bonne cause. Je me retrouvais donc à nouveaux contre mes rivaux de toujours, Zend, Avatarius et même Virgo s’est joint à la petite fête. Je priais dans mon fort intérieur que quelque chose se passe sans que j’aie à combattre. Je ne peux, après presque deux ans, expliqué ce qu’il c’était passé à ce moment là. Les deux leaders ainsi que leur fidèle allié respectif se faisaient fasse à nouveau. D’une part Etejena Sihus et Dunwich, de l’autre Yjan et Likas, ils combattirent avec une telle férocité jusqu’au moment fatidique. Une lumière blanche et très étincelante tomba sur le champ de bataille. Nous nous tournions vers Yjan et Likas, quelle fut notre surprise en les voyants transformer en pierre ? Que s’est t’il passé ? Pourquoi eux aussi ? Ils incarnaient le bien sur ces Terres. Cinq personnes s’adressèrent à nous d‘une seule :
-Peuple des Terres d’Argents nous te libérons de ton entrave.
Déjà là je ne compris pas trop ce qu’ils voulaient dire par là. Ensuite, ils nous ont dis venir d’une contrée lointaine, qu’ils ne recherchaient pas le pouvoir. Qu’ils voulaient nous aider à reconstruire.
Deux années ce sont presque écoulées et le changement dont ils parlaient je ne l’ai pas vu. Ou en tous cas pas comme je l’aurais souhaité. La notion de Bien à presque disparue de ces Terres et pour la plupart de ceux qui l’habitent c’est chacun pour soit. Fort heureusement certains clans résistent à ce mal ou essayent. Nous comptons parmi ceux-ci le clan Arachnea très actif et qui forme une grande famille. Nous avons des pirates qui pillent tous ceux qu’ils n’apprécient pas et nous avons aussi des Khaludrien qui veulent exhiber leurs puissances au monde entier. Enfin nous avons aussi de très anciens habitants que l’on ne voit plus beaucoup. Ainsi s’achève mon récit.



Et voici le gain obtenu

Plastron du Jubilé
Un marteau s'est brisé lorsque cette armure fut forgée... Elle fut offerte lors des festivités honnorant les 10 années de ces terres..
Level requis : 4281
Poids : 0
Porter

avatar
lemage

Messages : 497
Date d'inscription : 03/02/2012
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum